Pixel bleu

Le bleu est la couleur préférée des français et des européens en général, mes sources  : monsieur Pastoureau grand historien de la couleur.Je n’affectionne pas particulièrement cette couleur. Lorsque j’ouvre mon armoire , j’y vois immédiatement une dominante noire ,rouge ,beige et turquoise.Si je regarde ma production ce n’est pas non plus le bleu qui domine même si j’ai beaucoup de tubes d’acrylique de différents bleus que j’achète plus par fétichisme que par besoin, je suis amoureuse des couleurs.J’aime le bleu dans la nature, le ciel ,les océans,les fleurs bleues m’attendrissent et elles ont ma préférence: myosotis,iris,jacinthe, et tant d’autres…C’est toute l’ambiguïté du bleu  qui peut représenter l’anonymat,l’uniforme comme la splendeur d’un ciel électrisant du Queyras, lié à l’or il est magique….

Il y a un peu plus d’un an, un de mes amis est mort d’un cancer du poumon, il avait le même age que moi; son nom de scène: Pixel bleu.Je me souviens encore de la première fois ou il a laissé un commentaire sur mon premier blog d’Arte, j’ai immédiatement été séduite par son style très personnel ,épuré,elliptique un peu âpre…Eric aimait le bleu, pas n’importe lequel. Le bleu….cobalt qui est un peu moins soutenu que l’outremer;un peu le bleu des papiers découpés de Matisse,de cécile Touchon, d’yves Klein.Dans la gamme de tous les bleus possibles ,il est certainement le plus emblématique , d’une telle intensité il brille ,vibre scintille incandescent et évanescent…..transcendant. On pourrait même considérer que ce bleu est lumière pure,vide,absolu. Dans ce bleu on nage,on plonge ,on aspire la fraicheur ,l’infinité des possibles….Yves Klein disait que le bleu n’ a pas de dimension , il est hors dimension..Nous n’avons jamais discuté de ce peintre avec Pixel bleu, je n’ai pas demandé non plus à Eric pourquoi il avait fait le choix de cette couleur,pourquoi ce nom d’artiste…De fait ,le bleu est une couleur qui vibre particulièrement bien avec l’image numérique, une histoire de pixels , l’histoire d’Eric qui sculptait de minuscules et fragiles échelles  en fil de fer sans fin. Une autre manière de véhiculer cette envie d’ailleurs,de transcendance impossible ,notre quête absurde….C’est sur,  nous étions faits pour nous rencontrer et échanger sur fond de connexion électrique.Mais Eric est parti pour de bon , de l’autre coté, sans crier gare. Je ne l’ai rencontré que deux fois avec bonheur et grande pudeur.Cette disparition fut une grande peine pour moi et du coup puisque j’avais fini les décors pour Annick en cette fin de printemps 2013,  je me suis immédiatement lancé dans une série….bleue pour Lui. Mais ce n’est pas chose facile d’exprimer la peine en peinture et je n’ai pas encore terminé. Tout d’abord j’ai recouvert mes supports de gesso, j’ai poncé finement puis je me suis attelée au travail sans idée précise comme toujours, j’ai peint de grandes formes chair molles censées représenter le sujet ,la vie sur un fond bleu outremer changeant: Pixel corps et âme tout simplement.Cela commence à prendre forme, je passe inlassablement de fines couches de peinture acrylique en glacis ,laissant l’empâtement pour une autre fois( ici j’ai envie de finesse , de discrétion dans l’acte de peindre). A chaque fois que j’ajoute une couche je pense à Lui, je lui parle intérieurement, d’une certaine manière il guide ma main, merci Eric de m’avoir laissé ce bleu vibrant en héritage.Il n’y aura pas d’oubli.

Créer c’est aussi cela, communiquer avec l’invisible, l’indicible….

IMG_3068

Publicités

Un commentaire sur “Pixel bleu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s