Rien…?

je crois qu’hélas,je n’ai plus rien à dire ici.j’en suis meurtrie profondément,c’était un objet d’équilibre pour moi ,très important ,une base de travail;je me sens démunie,flouée et nue.certainement j’exagère,certainement ….mes textes s’entassent dans mon petit cahier d’écolier,mes dessins dans mon disque dur.c’est sans importance.aucune.

Texte tiré d’un post du blog’art »kamera-obskura » sur arte.septembre 2009

61161_corpus74

J’ai écrit ce texte en 2009 ,le premier septembre…Ce n’est pas du tout anodin,le mois de septembre me réserve assez souvent des déboires physiques ,accidents en tout genre,cruralgie,crise de sciatique etc….Alors j’ai choisi ces quelques mots qui sont certainement sortis de moi ,dans la honte de se plaindre « encore » et l’écœurement de la souffrance qui me ronge très régulièrement ,qui me tue à petit feu.Pourtant ,les choses ont changé depuis cette fin d’été 2009,je dessine maintenant tous les jours ,tous les soirs ,comme une prière,mal installée ou que je sois (c’est le propre de la sciatique : « mais que faire de sa jambe,de sa fesse,des lombes lourdes et pesantes » ) .Je dessine avec des feutres » faber castell » ;la rolls des feutres ,ils m’ont été offerts cet été par mon beau frère Seb qui est artiste (il crée des courts métrages d’animation) et qui est lui aussi un corpus doloris.Autant vous dire que j’ai pris ce cadeau avec joie ,avec toute mon amitié pour lui.c’est con,mais depuis que j’ai ces feutre aux couleurs douces( il avait fait le choix de demi-teintes pour créer des décors) ,je fais des dessins sur un vieux carnet au format carré,sans réfléchir ,sans souci du coté « arty »,du concept,ils sortent de moi bruts,oui c’est juste de l’art brut ;et cela me plait .il y a longtemps ,dans les années 90 ,j’ai lu un livre qui m’a beaucoup impressionnée  : »l’œil pense » de Jean Pierre Barou.Ce livre nous parle des arts dits premiers ,et notamment de l’art thérapeutique que l’on retrouve un peu partout sur la planète ,du désert australien ,en passant par le Tibet,sans compter les indiens d’Amérique.A la première lecture de ce texte ,j’ai été troublée ,fascinée,maintenant je suis conquise et je pratique consciemment cette forme d’art un peu…. »chamanique » ,je fais tous les jours mon mandala ,je recopie également des rouleaux magiques éthiopiens avec délice ,sachant que des générations de moines copistes éthiopiens les ont dessinés avant moi .Cela ne m’empêche pas d’avoir mal mais cela apaise mon âme assoiffée de transcendance ;maintenant,aujourd’hui en ce jour gris et maussade de  septembre 2013 ,et bien j’en suis là.

Publicités

2 réflexions sur “Rien…?

  1. J’ai dédié ce poème à mon ami Daniel Blaise le photographe et à sa femme Gisèle, mais cela aurait pu être à toi, car, ces même mots me reviennent dès que je vois ton travail. Et reconnaître l’artiste au premier coup d’œil sur la toile, c’est déjà l’aimer, j’en reste persuadé ! Je t’embrasse.

    « Dans le poème que j’écris …»

    Relecture à voix haute de mes deux derniers textes
    pour voir si le poème y est
    comme je dis souvent

    Il y est
    Le poème
    Mais pas parce que c’est beau ou je ne sais quoi
    qu’on en dit toujours un peu forcé du poème

    Non
    Parce qu’ils sont moi ces textes

    Peut-être ce qu’oublient beaucoup d’écrivaillons de la langue
    Belles formules
    Belles phrases qui frapperaient un correcteur d’agrégation
    Bien mieux que mes piteuses qui si souvent se cachent

    Mais
    Eux
    Où donc
    Sont-ils allés se fourrer ?

    Montalegre – 25 juillet 2013

    Tu es tant dans ton travail !

    J'aime

  2. rien ,rien tu entends serge ne peut me faire plus plaisir…rien ne peut plus faire écho en moi que ce que tu écris à propos d’un ami à toi et qui colle si juste à ce que je pense ,ce que j’espère « être »,bon dieu…j’ai la peau à vif en ce moment et tes mots ont creusé un profond sillon de joie et aussi d’émotion mal contenue,je suis restée coite ,ébahie.mon corps est en lambeaux de douleurs éparpillées,j’ai cinquante ans,un caractère de cochon,mais……..tout ce qui est le plus vrai dans tout ça c’est mon travail ,mes efforts quotidiens et silencieux ,que tu connais toi qui sème avec ténacité avec amour les mots comme des petites graines .Vont elles germer ou pas ,est ce que je suis juste ou trop ??? Et cette image en noir et blanc ,cette dame du lac ,est ce que je lui rends justice ,est ce que j’arrive à faire partager mon admiration pour cette dame monumentale ,calme,souveraine dans ce geste précieux ,celui de relever tendrement les pans de sa robe sombre…..,???Oui Serge ,tu es juste,tu es vivant ,et toi aussi tu es tout entier dans ce que tu fais des mots ,les images que tu captes.l’air de rien….Tes mots te posent dans ce monde flottant et parfois cruel ,mes traces font de même….alors je te remercie Serge ,de venir ici ,de partager ,de poser quelques mots épars,ronds ,lisses ,blancs comme des petits galets de rivière,ils me permettent de ne pas trop me perdre….
    je te suis.ton amie,carolina

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s