Latex ou l’émergence de l’amour.

 

 

ceci n’est pas une « oeuvre »….juste un travail entrain de se faire…je voulais vous faire partager mon eblouissement pour toutes les matieres »nobles », et de basse »extraction »!le latex est chargé ,symboliquement….c’est un liquide qui sent acre ,pique les yeux,je le travaille dehors,et magie…il sèche,couche aprés couche;je fabrique une peau de l’oeuvre improbable,frippée,vivante,encombrante,sensuelle,je ne sais pas encore exactement ce que je vais « faire » de ces lambeaux,ça vient,tout seul,je les regarde,ils me parlent,c’est cela notre travail….lent,jouissif,enfantin,profond,inconscient,visceral,vital..;

 

.j’ai envie de dire ce soir:j’aime la vie plus que tout,l’aimez vous???essayez;je sais c’est pas facile…..

 

La carte airport de mon mac déconne,je ne reçois plus internet depuis un certain temps ,je commence à me débrouiller avec mon petit pc portable ,ça me convient finalement,je redeviens une personne concrète ,je m’en moque des systèmes d’exploitation,pourvu que je puisse communiquer….j’ai choisi ce vieux post d’Arte parce qu’il est lumineux ,il est rempli d’espoir ,il marque le début d’une histoire d’amour.j’ai choisi ce post parce qu’il forme LE huit infini de ma vie ,entre -temps j’ai arrété de travailler la matière ,puis depuis ce mois de novembre 2012,j’y suis revenue ;mon pot de latex est fini depuis longtemps ,il faut que j’en commande un autre,car décidément j’adore cette matière qui pue l’amoniaque quand elle est mouillée ,mais prend une dimension corporelle troublante quand elle est sèche…j’ai d’ailleurs quelques lambeaux que je garde précieusement pour intégrer dans de futures compositions,et quatre tableaux sur fonte et latex à terminer…cela ne va pas vite mon travail en ce moment ,je fais de gros efforts car les nouvelles ne sont pas bonnes , vous savez quand on a une santé précaire ,le plaisir de vivre ,l’abandon ,le bonheur tient à un fil ,ou plutot à un résultat d’analyses.Explosion…….silence ,sidération et tout bascule ,mes projets ,mes envies…..malgré tout ,la vie continue ,je ne peux décevoir ma fille.je ne peux me décevoir moi mème ,ce corpus doloris qui m’abrite est frèle ,il ploie bien souvent sous les coups du sort ,mais jusqu’ici ,ne rompt pas….complètement ,je peux encore dire aujourd’hui cinq ans après ce premier texte,que oui :j’aime lavie ,de manière viscérale et spirituelle.

Car plus le temps passe et plus je suis gagnante sur lui…..je ne sais pas si vous comprenez.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s