impasse

 

je collecte les petits graffitis anonymes,les traces laissées par le temps,les hommes.IL disait :avant de pretendre à devenir peintre,regarde le ciel,regarde les vieux murs,il y a tout dedans…

blog arte ,printemps 2007.

À l’époque ou j’ai commencé ce blog sur « Arte » ,j’avais déjà une certaine expérience dans le domaine.par le biais d’un blog assez populaire sur une plate-forme qui a complétement changé de politique mais qui fut l’espace de quelques mois ,une vraie ruche artistique c’était en 2006 ,c’était sur « wat ».j’y ai connu plusieurs artiste avec lesquels je suis restée en relation ,encore aujourd’hui , 6 ans après ; et j’y ai rencontré mon conjoint actuel qui avait un blog style « carnet de voyageur  -20 ans entre l’Afrique et la France » il m’avait séduite et interpellée ,moi  » l’africaine   » qui n’a jamais mis le pied sur la terre-Père…Ensuite , »wat »est devenu commercial ,tout a explosé et la ruche s’est éparpillée dans la toile immense. Je suis partie sur « art-blog »,j’aimais bien l’interface ,j’y ai fait mes premières « armes » de blogueuse en travaillant un peu plus l’écriture ,la présentation ,la cohérence des posts….mais j’ai vite été lassée par l’aspect trop « communautaire » dont je vous ai parlé dans un post précédent….: cette infernale danse de séduction mercantile qui prend d’ailleurs un temps fou , m’a saoulée mais d’une force ; dans la vraie vie , je suis une louve .c’est vrai ,je l’avoue si je croise une connaissance et que ce n’est pas un « bon  » jour pour moi ,je vais l’éviter subtilement,me disperser ,disparaître comme un poulpe qui lance son nuage d’encre noire! Je déteste sourire quand j’en ai pas envie ,répondre « oui ,oui ,ça va » parce que c’est ce que la personne en face de moi veut entendre et parler du beau temps qui n’est plus comme il était ,et cette pluie mon dieu que c’est déprimant….bref.difficile pour moi d’avoir des relations sociales de « convenance » : (j’ai eu une enfance totalement coupée de mes congénères du même âge,ceci doit en partie expliquer cela). je sais ,c’est la vie ,on ne peut pas toujours briller et partager des choses fortes  mais quand même ,parler à quelqu’un qui s’en fout ,me fait « chier » je suis vulgaire parfois et c’est sciemment .pourquoi cette digression???? je ne sais plus ,enfin si l’histoire des blogs ,j’arrive en 2007 sur arte ,là je me dis ; ma grande , c’est ta plate-forme idéale ,j’adorais l’interface vieillotte ,grise et tellement modeste.et puis le lectorat allait tomber tout cru dans la gueule de ma tanière aux mille pièges d’ogresse tendus ; d’abord ,je me démarque en me faisant virer (ça c’est bien…comme coup de pub involontaire) et du coup , »ils » le suivent mon blog et de près… En page d’accueil et bien j’y suis régulièrement et ça flatte mon orgueil ,ça oui  .

ce post date du début de cette période et je me dis (tout ça pour ça) franchement ,je ne me cassais pas trop la tête pour rédiger mes textes.c’est limite « compréhensible » pourtant ce n’est pas du morse….le « il » c’est léonard…de vinci!

ce cliché n’est pas numérique ,il doit dater de….1997/98.fait avec un vieil appareil argentique pas très performant mais je voyais la photographie comme une capture d’images,d’instants, faute de faire des croquis commes les anciens peintres ,je prenais un maximum de photos….depuis le numérique a changé la donne ,il y a tant de blogs de « photographes » en devenir que j’ai un écoeurement pour ces « clichés » volés qu’on fait tous finalement ,ce qui était bien à l’époque de l’argentique c’est qu’on pouvait avoir l’impression d’avoir une démarche singulière…..mon…oeil ! qui n’a pas sa collection de graphs ,de murs lézardés,de vieilles portes prises en plan serré ? on espérait tous sortir de l’anecdote  : »tatie Simone fête ses quatre-vingt ans,je la shoote »…..pourtant certaines de ses photos vieilles d’à peine plus d’une décennie sont d’un autre âge,elles me troublent ,me séduisent encore un peu  , finalement .

Ce panneau qui signifie l’impasse  dans le code de la route ,il parle ,il dit des choses de l’humain : « garde ma trace », -« je suis passé par ici » , -« je refuse les impasses » : admirez le creusement  régulier ,obtus et guerrier qui a effacé  presque entièrement la trace blanche ,la route qui signifie un peu …le néant. et ces petits coeurs d’amour purs tracés à la va vite ,actes dérisoires ,actes d’appropriation,… » j’existe ,en voici la preuve »…ou comment un vulgaire panneau au sens un peu sans avenir ,devient le support de nos présences invisibles.du lascaux moderne.

et moi ,j’ai capté tout ça avec mon oeil ,mon appareil photo,et j’ai attendu le tirage avec espoir.ce n’est pas rien.non?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s